Isolation des combles perdus à Vertou

Pour affronter l’hiver sereinement, mieux vaut avoir une maison bien isolée ! C’est la raison pour laquelle cette famille a décidé de refaire l’isolation de ses combles perdus aux Pégers-Reigniers, à Vertou.

Mais comment choisir l’entreprise qui viendra réaliser l’isolation chez vous ? Quand refaire l’isolation de ses combles ? À quelles aides pouvez-vous prétendre ? On vous dit tout…

Pourquoi refaire l’isolation des combles perdus ?

 

Vous n’êtes pas sans savoir que les tarifs de l’électricité et du gaz augmentent, en plus de certains autres produits de la vie courante. Mais alors, comment faire des économies d’énergie tout en restant au chaud ?

L’isolation des combles est peut-être la solution. En effet, le toit peut représenter jusqu’à 30% des déperditions de la chaleur de votre logement. Alors on vous laisse imaginer s’il n’est pas isolé…

Quand refaire mon isolation ?

Vous pouvez refaire votre isolation des combles dès que vous en ressentez le besoin dans votre maison, et plus particulièrement si elle a déjà plus de 15-20 ans. Mais il y a bien d’autres raisons, outre son âge, qui peuvent nuire à l’efficacité d’une isolation.

En ce sens, si vous avez subit un dégât des eaux par le toit, votre isolant a très probablement été mouillé et aura de moins bonnes performances thermiques. Même s’il sera amené à sécher à l’avenir, les dommages sur ses capacités sont irréversibles. N’hésitez pas à prêter attention à cela en allant faire une petite visite dans vos combles 1 fois par trimestre ! Même si l’humidité ne vient pas d’une fuite d’eau, elle pourrait venir de fortes intempéries ou encore de la condensation, tout particulièrement si vous n’avez pas de pare-vapeur. Alors, si la laine a été mouillée, ne cherchez pas, il est nécessaire de la renouveler !

Si votre isolation s’est tassée ! Parfois, sous son propre poids, l’isolation peut diminuer en épaisseur et donc en performances. Munissez-vous d’un mètre et mesurez : si vous avez moins de 15cm dans vos combles, inquiétez-vous des déperditions de chaleur !

Et pour finir, si votre laine a été mal posée et qu’elle fait des vagues, ou que vous constatez que l’air circule entre les lambourdes, alors son efficacité est sûrement altérée. Dans ce cas, mieux vaut faire venir un conseiller en rénovation pour vous aiguiller sur de potentiels changements à prévoir !

Mais à quelle période de l’année doit-on faire appel à un professionnel ?

 

Pour cela, il n’y a pas de règle ! L’important est de faire venir un expert chez vous pour constater les performances actuelles de votre laine. Il vous indiquera ainsi si elle est encore saine ou non, et s’il faut la déposer ou non.

Il est possible que les techniciens n’aient qu’à souffler par-dessus pour une meilleure performance. Pour nos poseurs, le meilleur moment de l’année, il n’y en a pas vraiment… Ou plutôt si, cela dépendra de la météo et de la configuration de votre toiture. S’il faut découvrir une partie en enlevant des tuiles, il vaut mieux qu’il ne pleuve pas ce jour-là, sinon l’eau pourrait s’infiltrer dans les combles. Le reste c’est plutôt une question de confort de travail pour eux puisque, en plein été, il fera potentiellement très chaud sous le toit !

 

Quelle épaisseur de laine doit-être soufflée ?

 

Pour répondre aux exigences des organismes de l’État qui délivrent les subventions comme Ma Prime Rénov par exemple, il vaut mieux partir sur un minimum de 30 centimètres pour un isolant traditionnel. Si vous vous situez dans une région relativement fraiche, rapprochez-vous d’un conseiller, mais l’épaisseur peut monter jusqu’à 40 centimètres pour prévenir des variations thermiques importantes.

Ici, Monsieur et Madame R. ont fait le choix de souffler dans leurs combles de la laine minérale. Ce matériau leur assure, avec une épaisseur de 35 centimètres, un confort d’été et d’hiver optimal !

 

Comment poser de la laine soufflée ?

 

Lorsque vous avez des combles perdus à isoler, cela ne sert à rien de réaliser une isolation sous rampants. Il vaut mieux renforcer les capacités isolantes de votre plancher, puisqu’il est en contact direct avec votre maison et ne risquera pas de laisser passer la chaleur. Selon la venue de votre expert en rénovation, vous avez sans doute choisi une laine en flocons qui sera à répartir sur l’ensemble du plancher avec une machine. On vous donne ici tous les petits tips Nant’artisans à respecter…

Tout d’abord, attention au moment de monter là-haut ! Il vous faudra être prudent et ne marcher que sur les solives pour ne pas risquer de traverser un plancher en placo.

Mais avant de souffler, vous allez devoir déposer la laine existante, surtout si elle est abimée. Une fois cela effectué, vous devez placer des réglettes à certains endroits stratégiques de vos combles, afin d’avoir une indication de la hauteur soufflée, et de pouvoir prétendre aux fameuses subventions de l’État. Pour les fixer, elles sont agrafées perpendiculairement aux solives avec leur base posée contre le plancher ou sur votre isolation existante (si vous rajoutez simplement par-dessus).

Cette pratique intervient en même temps que l’installation d’un pare-vapeur, si vous n’en avez pas déjà un. Celui-ci évitera la condensation et la stagnation de la vapeur d’eau dans vos combles. Selon vos besoins, les techniciens installeront également des protections de spots, des boîtiers électriques et/ou des conduits de vos cheminées ou poêles.

La puissance de la machine vous sera très utile pour répartir les flocons dans les moindre recoins, grâce à un tuyau optimisé pour la pose d’isolation. Cela vous aidera beaucoup, notamment selon la configuration de votre charpente qui peut, à certains endroits, être particulièrement difficile d’accès.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une isolation soufflée ?

 

Cette typologie d’isolation, très connue et répandue, possède de nombreux avantages notamment en termes de performance et de rapport qualité-prix. Elle permet un confort thermique optimal qui influe directement sur les économies d’énergie, d’environ 30%, pour votre logement. Grâce à sa répartition homogène, elle limite les ponts thermiques et augmente la durée de vie de votre toiture. De plus, si un jour vous avez besoin de rajouter une épaisseur à votre isolation existante, cette méthode est facilement renouvelable ! En termes de confort de pose, elle ne gratte pas et n’irrite pas la peau. Un véritable point positif pour votre logement !

Mais, comme toute isolation, on peut avoir à faire à des problématiques. Par exemple, le fait de souffler de la laine ne convient pas pour les combles aménagés ou aménageables. En termes de pose, cela nécessite d’avoir une machine spécifique, ou de la louer. Cette machine se révèle plutôt bruyante, mais la durée de chantier est courte donc les conséquences sont moindres.

Pour optimiser la durée du chantier et profiter au plus vite de votre nouvelle installation, faites confiance à une équipe de professionnels. En ce qui concerne le temps de mise en œuvre de cette solution, on l’estime à une demi-journée pour une isolation de 100m2 environ.

 

 

En bref, cette famille bénéficie, depuis début novembre, d’une isolation optimale pour son quotidien. Elle a déjà vu la différence, avec une température 2 à 3 degrés plus élevée que la normale, sans avoir eu à changer le mode de chauffage ni l’intensité. Alors, convaincus ? N’hésitez pas à faire expertiser votre isolation sans plus attendre, les subventions de l’État pour ces travaux peuvent s’arrêter à tout moment…

Previous

Next

Du 15 mars au 15 avril

🌼 Promo 🌼

-15% DE REMISE

sur l'aménagement extérieur

Pergolas | Stores-banne | Portails | Clôtures