Ça y est, le froid fait son grand retour ! ☁️

L’inflation engendrée par la crise énergétique est plus que d’actualité, surtout avec l’arrivée des vagues de froid. Pour faire face à l’hiver et à la hausse du coût de l’énergie, Nant’Artisans vous propose quelques astuces.

 

Éteindre les appareils en veille 📺

 

Nous sommes de plus en plus à utiliser des appareils connectés et des adeptes de la veille. Cependant, éteindre les veilles de vos appareils permet d’économiser jusqu’à 10% sur votre facture d’électricité, mais aussi de les préserver.

Nous vous conseillons d’utiliser des multiprises à interrupteur, cela vous permettra de brancher plusieurs de vos appareils connectés et de les éteindre tous en même temps.

 

Utiliser les programmes éco 🧺

 

Les électroménagers comme le lave-linge ou le sèche-linge sont l’une des premières sources énergivores de votre habitat. En effet, certains ménages font jusqu’à 5 machines par semaine.

Ces électroménagers disposent pour la plupart d’un programme « éco ». La durée du cycle est plus longue, mais cela va vous permettre d’une part d’économiser de l’eau mais aussi de l’énergie.

 

Optimiser les éclairages 💡

 

Pour optimiser vos éclairages, privilégiez des couleurs claires sur les murs et les plafonds afin de bénéficier de l’éclairage naturel le plus longtemps possible. En effet, les couleurs sombres vont assombrir plus rapidement votre logement.

Vous pouvez aussi, si ce n’est pas déjà fait, vous équiper de lampes LED. C’est l’une des meilleures solutions d’éclairage domestique pour économiser de l’énergie. En plus de durer plus longtemps, elles consomment peu d’électricité à condition qu’elles durent plus de 20 000 heures.

Cependant, faites attention aux décorations à LED. Elles n’ont aucune utilité pour l’éclairage de votre logement, mais consomment. Il faut éviter de les laisser allumées inutilement.

 

Des économies dans la cuisine 🍳

 

Les économies d’énergies passent aussi par la cuisine. Pour cela, nous avons plusieurs astuces pour vous.

Tout d’abord, pour réchauffer vos plats, utilisez un four à micro-ondes plutôt qu’un four traditionnel.

Concernant les plaques de cuisson, privilégiez les plaques à induction. Elles sont moins énergivores que les plaques en vitro céramiques et permettent d’économiser entre 30 et 50% d’énergie. De plus, n’oubliez pas de couvrir vos casseroles pour éviter la dispersion d’énergie.

Lorsque vous utilisez votre four ou votre plaque de cuisson, éteignez-les avant la fin de la cuisson. Votre plat continuera de chauffer le temps que votre appareil refroidisse.

Si vous avez besoin de faire bouillir de l’eau, privilégiez une bouilloire à une casserole.

Pour les appareils produisant du froid comme le congélateur, il est conseillé de les placer dans des pièces non chauffées afin d’optimiser leur fonctionnement et ainsi éviter la dispersion d’énergie.

 

Calorifuger les tuyaux et le ballon d’eau chaude 💧

 

Pour éviter les pertes de chaleur, vous pouvez entourer votre ballon d’eau chaude et les tuyaux avec un isolant. Cette solution est d’autant plus nécessaire lorsque le ballon d’eau chaude est installé dans un endroit non chauffé comme le garage ou le sous-sol.

Pensez aussi à réduire la température de votre ballon d’eau chaude. Limiter la température entre 50 et 55°C permet de limiter la consommation d’électricité pour chauffer l’eau, mais elle est aussi suffisante pour limiter le développement de bactéries pathogènes.

 

Bloquer les entrées d’air froid 💨

 

Pour vos ouvertures donnant sur l’extérieur ou sur une pièce non chauffée, vous pouvez bloquer les infiltrations d’air froid en les calfeutrant. Cependant, attention à ne pas boucher les grilles de ventilation qui sont essentielles pour maintenir une bonne qualité de l’air dans votre habitat.

Mais une fois chauffé, comment conserver la chaleur à l’intérieur ?

Pour cela, fermez toujours vos volets dès que les températures se rafraîchissent et que la nuit tombe. Vous pouvez aussi tirer les rideaux pour éviter que le froid rayonne dans votre logement et éviter d’augmenter le chauffage.

 

Les étiquettes DPE 🔖

 

Si vous envisagez, l’achat d’un nouvel appareil électrique, soyez vigilant à l’étiquette énergie et choisissez des appareils électriques peu énergivores. Pour mieux décrypter cette étiquette, voici quelques conseils.

En termes d’énergie, plusieurs lois encadrent les biens, notamment les biens immobiliers, locatifs ou non. Depuis quelques années, la performance énergétique est un critère important à la prise de décision concernant l’achat de biens. Il est alors impératif de savoir comment cela fonctionne.

 

Que signifie le DPE et à quoi sert-il ?

 

Le DPE est le diagnostic de performance énergétique. C’est une étude réalisée par des professionnels afin d’évaluer la consommation énergétique d’un logement ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. Cette évaluation permet d’attribuer une note de classe énergétique.

Ces notes sont classées par ordre décroissant de performance, de A à G, G étant la pire.

Cette attribution de score reste obligatoire depuis 2021 et indispensable dans le cadre d’une vente d’un logement. Le DPE sert avant tout à estimer si votre logement pollue ou non.

Un logement de note A consomme environ 70 kWh par mètre carré par an alors qu’un logement noté G, aussi appelé passoire thermique, consomme plus de 420 kWh par mètre carré annuellement. C’est la même logique en termes d’émission de gaz à effet de serre.

 

Mais alors quelles sont les conséquences pour un logement de classe G ?

 

Si un logement est noté G, c’est donc une passoire énergétique. C’est-à-dire qu’il va gaspiller ou polluer excessivement via les émissions de gaz.

6% de l’ensemble des habitations françaises sont des passoires thermiques. Cela s’explique notamment par les anciennes habitations qui deviennent obsolètes

Au delà de la consommation d’énergie excessive, le classement G à d’autres conséquences.

En effet, les prêts bancaires sont accordés ou non selon la classe des biens. 

De plus, dans le cadre d’une location de biens immobiliers de classe G, il est prévu que vous ne puissiez plus augmenter le loyer entre deux locataires si des rénovations n’ont pas eu lieu.

Mais ce n’est pas tout, la loi prévoit pour janvier 2023, qu’une personne ne peut plus mettre en location un bien de catégorie G.

 

Les travaux de rénovation 🛠

 

Une autre solution s’offre à vous pour économiser de l’énergie ; l’isolation de votre logement. 

Nant’Artisans vous propose de rajeunir et d’embellir votre extérieur grâce au bardage.

Cette technique d’isolation permet de valoriser votre habitation même sans isolant. Vous pourrez ainsi profiter d’un confort thermique en toute saison. Cela va permettre de limiter la perte de chaleur en hiver et de conserver votre logement au frais l’été.

Le bardage isolant Nant’Artisans est éligible au crédit d’impôts. Nos certifications éco-artisans RGE et partenaire bleu ciel peuvent également vous permettre de bénéficier des aides à la rénovation de l’habitat.

 

Pour discuter de votre projet d’isolation et pour en savoir plus sur le bardage, prenez rendez-vous avec notre commercial qui vous proposera des solutions adaptées à votre projet. ✨